L'observation du Soleil

Le ciel nocturne offre des milliers d'étoiles à observer. Mais lorsqu'il fait jour, les astronomes étudient également notre Soleil... dès lors, comment peut-on l'observer? Avec quelques précautions, cette activité est accessible à tous les curieux du ciel. 

 

NE JAMAIS VISER LE SOLEIL A L'OEIL NU. LE FAIT DE REGARDER LE SOLEIL DIRECTEMENT OU DANS SON VOISINAGE IMMEDIAT PROVOQUE DES LESIONS OCULAIRES IRREVERSIBLES. UNE EXPOSITION NE PROVOCANT EN GENERAL AUCUNE DOULEUR, SOYEZ EXTREMEMENT VIGILANT.

 

Quel matériel utiliser?

L'observation du Soleil requiert un équipement spécifique. On peut d'abord utiliser des lunettes d'observation d'éclipse. Simples et rapides à mettre en oeuvre, elles permettent de voir l'astre en taille réelle, avec parfois quelques taches solaires lorsqu'elles sont de taille conséquente. 

Ensuite, les astronomes qui possèdent une lunette peuvent avoir recours à plusieurs accessoires, notamment les écrans de projection solaire; il s'agit d'une plaque de taille moyenne que l'on place devant le porte-oculaire de l'instrument. Par ce procédé, le Soleil est visible sur la plaque, tel une photographie. Ce procédé n'est pas applicable tel quel sur un télescope, sauf si une plaque de projection a été spécialement conçue pour cet instrument (il s'agit là de cas particuliers). 

Ecran de projection solaire installé à l'arrière d'une lunette (image SAF)

Ceux qui ne possèdent pas d'écran de projection solaire ont la possibilité d'utiliser un filtre solaire appelé "Astrosolar" (ce qui permet d'observer le Soleil en lumière blanche). Il faut placer ce dernier à l'avant de l'instrument. Parfois, certains astronomes installent un second filtre, car il arrive que le premier éclate (toutefois, cela reste rare). Un tel procédé offre la possibilité de voir les taches solaires et leurs facules. 

Ceux qui emploient ce type de filtre pour photographier le Soleil ajoutent aussi un filtre Continuum (bien que cela soit facultatif).

Enfin, les plus férus d'astronomie peuvent investir dans une lunette spécialisée dans l'observation du Soleil, comme par exemple les Coronado (PST, SolarMax...) ou les lunettes solaires Lunt. Ces instruments ont un filtre intégré, et peuvent être fixés sur une monture équatoriale

Lunette Coronado, dédiée à l'observation solaire                   Lunettes d'observation d'éclipse

 

Est-il possible de grossir l'image du Soleil?

Oui et non! Tout dépend du matériel utilisé. Les lunettes d'observation d'éclipse ne permettent pas de zoomer. Avec une lunette ou un télescope, en revanche, les filtres et écrans n'empêchent pas de changer d'oculaire... les instruments offrent donc la possibilité de grossir l'image. Mais attention:la qualité des observations dépend du type d'oculaire et du grossissement (lui-même conditionné par les conditions atmosphériques!), et est donc très très variable. Par ailleurs, les filtres rendent l'image 10 000 fois moins lumineuse qu'à l'oeil nu. Cependant, le Soleil reste très lumineux! 

 

Que peut-on voir sur le Soleil?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire,l'observation du Soleil offre une multitude de curiosités. D'abord, notre astre présente chaque jour des taches solaires: leur nombre, leur taille et leur forme varient d'une heure à l'autre. Par ailleurs, une image de qualité donne de fins détails aux extrémités des taches. 

Parfois, une planète passe entre la Terre et le Soleil: cet évènement rare mais intéressant, appelé "transit", apparaît sous la forme d'un grand rond lumineux, avec un "point" noirâtre qui  déplace devant. Etant donné qu'un objet céleste avance en moyenne de 15°/heure, cela signifie que le phénomène est visible durant plusieurs minutes. Selon la taille de la planète, cela peut durer quelques heures! 

De même, la Station Spatiale Internationale (ISS) passe régulièrement devant le Soleil. Un instrument suffisamment puissant permet alors de distinguer la station en forme de "H". 

Soleil le 16 avril 2014 (image L'Astronome Eclipse)

Autre phénomène intéressant: de nombreuses comètes s'approchent régulièrement du Soleil. Cependant, leur observation est souvent difficile car elles sont masquées par la forte lumière de l'astre. Actuellement, seuls les observatoires professionnels et les radio-télescopes permettent "d'assister" à ce genre d'évènement. D'ailleurs, le satellite SOHO (Solar and heliospheric observatory) observe le Soleil en continu, et ce dans plusieurs longueurs d'onde (visible, infrarouge, ultraviolet, ...). Sur les clichés, les comètes sont généralement présentes. Pour voir les images du Soleil prises par SOHO en temps réel, cliquez ici

Eclipse solaire 14 Novembre 2012 (image Jean-Marc Lecleire)

Bien entendu, notre Soleil est également connu pour ses éclipses. Ce phénomène a lieu lorsque la Lune passe entre le Soleil et la Terre. Qu'elles soient totales, annulaires ou partielles, les éclipses sont facilement observables: une simple paire de lunettes d'observation d'éclipse suffit. On les trouve notamment dans les para-pharmacies, chez les opticiens et dans les magasins d'astronomie. 

Enfin, la surface même du Soleil est impressionnante: son aspect en "grain de riz" ou en "plaque" donne un relief tout-à-fait inattendu. Associée aux taches solaires, la surface du Soleil présente au final une forte activité, caractérisée par une géographie en perpétuelle transformation. 

Surface solaire photographiée avec un Coronado SolarMax 90 (image Meade Instruments)

 

Les règles à ne jamais oublier:

Si l'observation du Soleil est passionnante, elle est toutefois dangereuse et délicate... la moindre erreur peut en effet être fatale. 

Rappel: NE JAMAIS VISER LE SOLEIL A L'OEIL NU. LE FAIT DE REGARDER LE SOLEIL DIRECTEMENT OU DANS SON VOISINAGE IMMEDIAT PROVOQUE DES LESIONS OCULAIRES IRREVERSIBLES. UNE EXPOSITION NE PROVOCANT EN GENERAL AUCUNE DOULEUR, SOYEZ EXTREMEMENT VIGILANT. 

De même, les astronomes utilisant une lunette ou un télescope ne doivent jamais viser le Soleil (ou sa périphérie) avec un chercheur/pointeur ou avec un miroir. Si l'instrument chauffe, ne pas hésiter à stopper l'observation durant quelques instants afin de laisser le système optique se refroidir. Si un élément en plastique vient à se trouver derrière le système optique, il risque de fondre ou de générer une légère fumée; dans un tel cas, l'instrument doit immédiatement cesser de pointer le Soleil.

La sécurité étant un élément indispensable, il est très fortement recommandé de vérifier scrupuleusement l'état du matériel, ainsi que la configuration de l'instrument. N'hésitez pas à vérifier plusieurs fois et de manière régulière. Ne jamais laisser le matériel d'observation sans surveillance. 

Par ailleurs, lorsque l'on achète du matériel dédié à l'observation solaire, de nombreux tests ont déjà été effectués en usine afin d'assurer une sécurité maximale. Malgré tout, il n'est pas impossible que des défauts soient présents (fissures, décoloration, effritement, chocs, bulles d'air, bosses, grosses rayures, etc...). Si vous constatez ce genre de détails (cela dit ils sont rares), il est alors préférable de ne pas utiliser le matériel endommagé. Le moindre défaut peut compromettre toute la sécurité, et mettre votre vision en danger. Dans une telle situation, évitez de prendre des risques et n'hésitez pas à faire changer le matériel par le fournisseur. Ne jamais utiliser un instrument défaillant pour observer le Soleil.

 

Le Soleil est une étoile fascinante. 

Astronomes amateurs, vous voilà prêts pour observer! 

 

Astropleiades vous recommande d'être prudent et vous souhaite d'agréables observations. 

 

 

Commentaires

  • Yvanof1
    • 1. Yvanof1 Le 07/04/2017
    L'Eclipse solaire totale du mois d’août 2017 sera diffusée en direct par la NASA et filmée à 30 kilomètres d'altitude.
    Infos précise ici : http://trustmyscience.com/la-nasa-va-diffuser-en-direct-l-eclipse-solaire-totale-du-mois-d-aout/
  • Tails
    • 2. Tails Le 09/10/2010
    Bonjour!

    Il faut donc faire attention avec le Soleil!!!Je note!

    Cordialement,
    Tails
  • Sylvain
    • 3. Sylvain Le 17/09/2010
    Le Soleil fascine plusieurs d'entre nous, et par conséquent logiquement nous recherchons des informations, sur sa composition, cycles et comment l'observer, donc cette page est la bienvenue.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Bienvenue sur Astropleiades!