L'ISS

La conquête spatiale ne date pas d'hier. L'Homme a d'abord envoyé des sondes, comme Spoutnik par exemple. Puis, les astronautes ont vu le jour; Youri Gagarine est le premier Homme à avoir volé dans l'espace. Peu à peu, les satellites et les modules se sont développés, jusqu'à ce que l'Homme marche sur la Lune en 1969. Et après? L'aventure s'est poursuivie avec la création des laboratoires spatiaux Skylab et Spacelab, puis avec la construction de la station Mir. Ces derniers ont été remplacés en 1998 par une toute nouvelle invention: l'ISS. 

L'ISS photographiée lors de la mission STS 134 (image NASA)

L'ISS (Station Spatiale Internationale) est un projet mis en place par les Etats-Unis, l'Union Européenne et la Russie. Il s'agit d'une station composée de modules scientifiques destinés à l'étude des êtres vivants dans l'espace, mais aussi à l'expérimentation de nouvelles technologies militaires et civiles comme les robots, les sondes, les réacteurs, etc...  . L'ISS a été conçue pour accueillir une équipe d'astronautes pendant plusieurs mois. Ainsi, il n'y a pas seulement des modules de recherche: on trouve également des salles de détente, sport, chambre, salle à manger. Cependant, les pièces sont de taille limitée. Par conséquent, les ressources alimentaires et le matériel mobile sont régulièrement acheminés par des cargos, des vaisseaux soyouz (sans oublier les navettes autrefois), car la station n'est pas prévue pour contenir de grands stocks. L'ISS possède donc un sas d'arrimage permettant aux vaisseaux de s'accrocher. 

Histoire de l'ISS (extrait des "Chroniques Astro", par L'Astronome Eclipse, 2010)

"L'histoire remonte aux années 90. La station spatiale russe Mir, devenue hors d'usage, est détruite par l'armée. Dès lors, un nouveau projet débute. A partir de 1998, plusieurs États s'associent pour construire un nouveau complexe orbital: l'ISS (International Space Station). L'objectif de l'ISS est avant tout d'effectuer des expériences technologiques, militaires et scientifiques. Il s'agit également d'un pas de plus dans la conquête spatiale, ne l'oublions pas! Mais penchons-nous maintenant sur son évolution:

 

Novembre 1998: A l'aide d'une fusée Proton lancée depuis le cosmodrome Baïkonour, les russes mettent un premier élément en orbite, à savoir le module Zaria. Ce dernier assure toutes les bases: alimentation électrique de toute la station, propulsion, contrôle thermique, navigation. Même si ce module est d'origine russe, il a été financé par les américains, et est toujours utilisé actuellement. Puis, en décembre, la navette spatiale Endeavour est envoyée pour la toute première fois vers l'ISS pour y installer un nœud de jonction surnommé Unity. Il s'agit alors de la mission STS 88. 

Composition de l'ISS (image NASA)

Cinq ans passent... en 2003, la navette spatiale Columbia explose, provocant alors un changement complet du programme de construction de la station. De ce fait, ce n'est que quatre ans après, c'est-à-dire en 2007, qu'un second nœud de jonction est fixé: il s'agit du nœud Harmony. Cette pièce importante va ensuite permettre d'apporter des modules de nationalité autre que russe et américaine... en effet, en 2008, deux nouveaux laboratoires sont ajoutés: Kibo, module japonnais, et Colombus, module européen. On pourra noter au passage que le laboratoire Colombus est l'une des trois plus grandes contributions de l'Europe dans le projet de la station spatiale internationale. Je ne vous cache pas que ce dernier fait l'objet de notre plus grande fierté! Toutefois, trois vols de navettes auront été nécessaires à l'opération!

Mais les choses sérieuses ne s'arrêtent pas là... en 2009, la poutre principale est agrandie, prenant alors sa forme définitive. Depuis, elle sert de support pour tous les modules, les panneaux solaires et thermiques, et pour accueillir les vaisseaux Soyouz et navettes spatiales. Autre pièce importante installée en 2009: le module russe Mini-Research 2, mis en orbite par une fusée Soyouz. Enfin, les toutes dernières modifications de l'ISS datent de cette année... effectivement, 2010 marque la fin des travaux de la station. En février, un troisième nœud de jonction baptisé tranquillity a été rajouté. De plus, l'ESA a également conçu une coupole offrant une vision panoramique de la Terre... bref, un bel achèvement pour l'ISS!

 

Au final, la station spatiale internationale aura coûté environ 12 fois le budget prévu à l'origine... mais elle restera opérationnelle jusqu'en 2021, si ce n'est plus. Aujourd'hui, alors que les navettes spatiales s'apprettent à prendre « leur retraite », les agences spatiales pensent assurer des liaisons grâce aux vaisseaux Soyouz, mais aussi à l'aide de futurs cargos provenant d'agences spatiales privées..." 

La navette Endeavour amarrée à l'ISS (image NASA)

Une station imposante...

L'ISS est de taille non-négligeable: elle est aussi grande qu'un terrain de football! Ses panneaux solaires, qui lui permettent de s'auto-approvisionner en énergie, s'étendent sur plusieurs dizaines de mètres carrés. De part et d'autre de la poutre principale, qui soutient l'ensemble des modules, on trouve des panneaux grisâtres légèrement pliés "en accordéon": il s'agit de surfaces permettant d'évacuer la chaleur excessive de l'ISS. De ce fait, afin de maintenir une température convenable pour les astronautes, ces surfaces sont longues de plusieurs mètres. 

Un astronaute installe un instrument sur la poutre principale... (image NASA)

La station est régulièrement complétée par de nouveaux modules, robots, instruments. Ces derniers sont obligatoirement installés depuis l'extérieur. Pour ce faire, les astronautes ont recours à un bras robotisé, capable d'accéder à n'importe quelle zone de la station. Ce bras est, depuis Février 2010, piloté à partir de la coupole installée lors de la mission STS 131. 

Placée en orbite à 350 km d'altitude, l'ISS tourne autour de la Terre. Elle se déplace à une vitesse moyenne de 28 000 km/h. Ainsi, en une journée, plusieurs tours complets peuvent être accomplis par la station. Depuis la planète, il est possible d'apercevoir l'ISS à l'oeil nu car ses panneaux solaires sont très brillants. Vue depuis la Terre, la station ressemble à un point lumineux qui traverse le ciel. On notera que l'ISS ne fait le tour du globe qu'en 90 minutes seulement. 

Les vidéos ci-dessous montrent les images de l'ISS en temps réel (lorsque la transmission est possible) :

Où peut-on voir l'ISS?

La Station Spatiale Internationale est observable depuis la France métropolitaine à l'oeil nu. Il est possible d'observer un à six passages selon les mois. Si vous souhaitez obtenir les horaires des passages en fonction de votre lieu d'observation, rendez-vous à cette adresse: http://www.heavens-above.com/

 

Pour voir la position de l'ISS en temps réel, cliquez ici

Vous pouvez également accéder à l'album photo de l'ISS en cliquant ici.

 

 

Commentaires

  • astropleiades
    Bonjour Denise,

    Il est vrai que lorsque les astronautes sortent à l'extérieur de la station, on n'a pas l'impression de les voir filer à 28 000 km/h, je vous l'accorde! En réalité il est difficile de se rendre compte de cette vitesse car les repères "géographiques" ne suffisent pas. C'est la même chose pour les humains sur Terre: on ne se rend pas compte que la Terre file à plusieurs milliers de kilomètres par heure dans l'espace...

    Il faut imaginer l'ISS comme une fronde: pour mettre la station en orbite, chaque pièce a été lancée par une fusée (ou une navette). En lançant chaque morceau à grande vitesse, les modules ont ainsi pu être satellisés. Ils sont trop "loins" pour retomber sur Terre, mais ils sont aussi trop près pour pouvoir s'extirper de la gravité. Une fois mis en orbite, les éléments de la station ont conservé leur vitesse initiale, c'est-à-dire la vitesse atteinte par les fusées qui les ont déployés.

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Denise
    • 2. Denise Le 08/02/2017
    Bonjour, je viens de lire les messages, mais je ne comprends toujours pas comment elle peut atteindre 28000 km/h... C'est le fait d'être en orbite ? car, je les ai vus en-dehors de la station, on n'a pas l'impression de vitesse..? Merci pour vos réponses.
  • astropleiades
    Bonjour Celine,

    Le déplacement de l'ISS suscite souvent des questions et vous êtes donc la bienvenue ici.
    Je vous transmets ci-dessous la réponse que j'ai écrit à un enfant qui posait récemment une question similaire:

    "Comment la Station Spatiale a-t-elle été fabriquée?
    D'abord, on a envoyé dans l'espace un premier morceau de l'ISS. A l'aide d'une fusée, on l'a placé à la bonne "hauteur".
    Ensuite, avec d'autres fusées, on a apporté d'autres morceaux que l'on a fixés les uns aux autres. Ce sont les astronautes qui ont assemblé l'ISS dans l'espace. Cela a pris du temps car l'ISS est composée de nombreuses pièces.

    Pourquoi ne tombe-t-elle pas sur Terre?
    Pour éviter que l'ISS retombe sur Terre, on a accroché un vaisseau spatial dessus. Ce vaisseau s'appelle un "Soyouz". Ce vaisseau est très pratique car il peut "pousser" l'ISS...
    La Station Spatiale avance très vite: 28 000 km/h! A cette vitesse, elle fait très vite le tour de la Terre.
    Elle avance comme un avion. Dès qu'elle commence à retomber, on rallume le vaisseau Soyouz pour qu'elle remonte à nouveau. Il suffit de faire cela de temps en temps pour que l'ISS reste dans l'espace.
    Cette technique fonctionne très bien car l'ISS existe depuis l'an 2000 et elle ne nous est jamais tombée sur la tête!"

    Je reste à votre disposition si vous avez d'autres questions ou si vous souhaitez des informations complémentaires.

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Celine
    • 4. Celine Le 07/02/2017
    Bonjour,
    Mon fils de 4 ans s'intéresse beaucoup à l'espace et aux fusées.
    Il m'a posé une question suite à la lecture de son livre mais je ne trouve pas la réponse sur Internet: comment l'ISS se déplace-t-elle dans l'espace? J'ai lu un commentaire sur l'utilisation des réacteurs des vaisseaux pour rectifier son orbite mais comment se deplace-t-elle à 27 000 km/h?
    La question a peut-être été posée et dans ce cas je m'en excuse mais ou puis-je trouver la réponse?
    Merci.
  • astropleiades
    Bonjour Marc,

    Votre petit-fils vous a posé une question très pertinente!
    L'ISS se comporte comme le projectile d'une fronde: lors de la construction de la station, le premier module a été mis en orbite à l'aide d'un lanceur avec une certaine force.
    Au fil de la construction, les astronautes ont assemblé les autres modules jusqu'à ce que l'ISS obtienne se forme actuelle; toutefois, malgré "l'agglomération" des modules, le principe qui a permis de lancer le premier élément s'applique toujours! La force qui a permis de "satelliser" le premier module est suffisamment forte pour empêcher l'ISS de retomber.

    Par contre, de temps à autre, la station perd tout de même de l'altitude et il faut un peu l'aider à remonter. Pour cela, on utilise les réacteurs de l'un des vaisseaux Soyouz qui sont amarrés à l'ISS.

    Je reste à votre disposition si vous souhaitez des explications supplémentaires.

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Bournac Marc
    • 6. Bournac Marc Le 19/12/2016
    Pour ne louper aucun passage de l'ISS vous pouvez télécharger gratuitement l'application ISS Finder qui vous donnera les jours, les heures de son passage au-dessus de votre commune.
    Maintenant une petite question que m'a posé mon petit-fils et à laquelle je n'ai pas su lui répondre: avec l'aide de quoi la station avance t-elle?
    Merci par avance de vos réponses.
  • astropleiades
    Bonjour Nicole,

    Si vous souhaitez suivre la position de l'ISS en temps réel je vous invite à vous rendre sur la page suivante:

    http://www.astropleiades.fr/pages/multimedia/ou-se-trouve-l-iss.html

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Nicole rj
    • 8. Nicole rj Le 18/12/2016
    Je n'arrive pas à me connecter à votre site, donc je ne peux pas avoir les indications de passage de l'ISS au dessus de chez moi. Merci de m'aider svp.
  • Arlette
    • 9. Arlette Le 16/12/2016
    Merci beaucoup pour votre réponse concernant la carte interactive, ça remarche bien. C'est vrai que vous nous faites rêver, j'ai les yeux régulièrement fixes sur ma tablette......merci encore.
  • Pidoux
    • 10. Pidoux Le 12/12/2016
    Bonsoir;
    À chaque passage de l'ISS on entend un bruit sourd de moteur. Est-ce possible?
  • astropleiades
    Bonjour Sylvie,

    La réponse que vous cherchez se trouve déjà dans votre question: l'objet que vous observez chaque soir à 20h et minuit est un satellite.
    Tous les satellites n'avancent pas vers la même direction. Certains satellites passent même par les pôles!

    Ces objets sont simples à reconnaître: les satellites ont la même apparence que les étoiles. Ils sont de couleur blanche ou jaune, de luminosité variable. Ils ne clignotent pas et ne font aucun bruit. Ils peuvent traverser tout ou partie du ciel.
    Certains d'entre eux, appelés "iridiums", produisent parfois un flash: cela correspond à la lumière du soleil reflétée par les panneaux solaires du satellite.

    Attention, si vous voyez des lumières rouge et verte, il s'agit d'un avion! (ou du père-Noël, au choix )

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Sylvie
    • 12. Sylvie Le 11/12/2016
    Bonjour,
    Je suis une passionnée du ciel.
    J’habite en Normandie et depuis environ 10 jours nous avons un magnifique ciel sans nuages. En observant le ciel tous les soirs je vois passer pour ainsi dire aux mêmes heures (environ 20 h et environ minuit) un satellite mais qui se déplace de l’Est vers l’Ouest donc ce n’est pas l’ISS. Quand j’observe avec mes jumelles je sais que ce n’est pas un avion alors je m’interroge par simple curiosité.
    Cordialement à vous.
  • astropleiades
    Bonsoir Perino,

    S'il y a des lumières rouges il s'agit peut-être d'un avion.
    La différence est facile à voir: les avions clignotent, ils sont de couleur blanche ou jaune mais ont aussi des lumières rouges et/ou vertes. L'ISS, quant à elle, est blanche à jaune mais ne clignote pas. Elle ne fait aucun bruit et ne possède qu'une seule couleur...

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Perino
    • 14. Perino Le 08/12/2016
    Bonsoir,

    Ce soir à 19h39 j'ai vu passer l'ISS comme prévu. Le ciel était très clair sur la Normandie. Ce qui me paraît bizarre c'est qu'il y avait des lumières rouges. J'ai un doute... est-ce bien l'ISS? Merci beaucoup.
  • Sophiebk
    • 15. Sophiebk Le 07/12/2016
    Merci!
    Grâce à vous j'ai pu mettre en pratique et voir ce gros point lumineux même si je n'y connais pas grand chose en astronomie. J'adore.
    Savoir qu'un Frenchie est dans l'espace et que je l'ai vue passer, c'est top.
    Merci encore.
  • astropleiades
    Bonsoir Sophiebk,

    Ne vous inquiétez pas, le site Heavens-above est plus simple qu'il n'y paraît malgré son apparence parfois un peu technique. Voici la procédure à suivre pour connaître les horaires de passage de l'ISS:

    -> Après avoir indiqué votre position en haut à droite du site, vous devez vous rendre dans la rubrique "Satellites". Cette rubrique est accessible dans la longue liste située à gauche du site. Vous y trouverez un lien intitulé "ISS (Station Spatiale Internationale)".
    Une fois que vous avez cliqué sur ce lien, une nouvelle page apparaît; cette page contient un tableau. Vous n'avez aucun réglage à faire, le tableau est configuré automatiquement.

    -> Le tableau contient plusieurs dates. Chacune d'elles correspond à un passage de l'ISS au dessus de votre position. Attention, certains passages sont visibles, d'autres non. Cela se vérifie dans la colonne nommée "type de passage".

    -> Si vous voulez visualiser la trajectoire de l'ISS en fonction des constellations, il suffit de cliquer sur la date qui vous intéresse.

    N'hésitez pas à me recontacter si vous avez besoin d'informations complémentaires.
    Bonnes observations à votre fille et à vous!

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Sophiebk
    • 17. Sophiebk Le 05/12/2016
    Bonjour,
    Après avoir lu plusieurs commentaires sur votre site, je me suis rendue sur le site Heavens-above pour voir les passages de l'ISS depuis la Gironde.
    Mais je n'arrive pas à trouver comment on peut voir les horaires une fois que l'on a configuré la localisation.
    Pouvez-vous m'aider en m'expliquant la procédure s'il vous plaît? car je souhaiterais pouvoir montrer à ma fille.
    Merci.
  • astropleiades
    Bonjour Devauchelles,

    Je viens de répondre à votre requête par mail. N'hésitez pas à me recontacter si vous avez besoin d'informations supplémentaires.

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Devauchelles
    • 19. Devauchelles Le 27/11/2016
    Bonjour,
    Ma fille est en ce2.
    Elle prépare un exposé sur la Station Spatiale Internationale et trois questions lui sont posées.
    Qu' est ce que c'est ?
    Comment a-t-elle été fabriquée ?
    Pourquoi ne tombe-t-elle pas sur la Terre ?
    Pourriez-vous nous aider avec des mots simples à comprendre par des enfants si jeunes ?
    Nous avons répondu aux deux premières questions avec Wikipedia mais je voudrais être sûr de ne pas lui avoir fait écrire des bêtises. Elle a déjà du mal à comprendre les explications fournies.
    Vous remerciant par avance
  • Francisco
    • 20. Francisco Le 18/11/2016
    Et dire que des milliers de personnes pensent qu'elle n'existe pas et qu'il s'agit d'un complot. Alors qu'un bon timing et une paire de jumelles coupe court à toutes les bêtises de ce genre.....
    Merci pour votre site je ne manquerai pas de le partager.
  • Rayneau Patrick
    • 21. Rayneau Patrick Le 20/01/2016
    La station est passée ce matin (20/01/2016 à 7h20) au dessus de Bayonne, Superbe !
    Elle était devancée par un satellite :)
  • L'Astronome Eclipse
    Bonjour!

    Merci beaucoup pour vos commentaires.

    Très bonne remarque qu'est la votre Cryoxav. Mais l'ISS possède bel-et-bien des réacteurs. Ces derniers ne sont bien évidemment pas les mêmes que ceux des fusées, mais ils sont présents, notamment sur le module Zaria. Par ailleurs, les nouvelles générations de réacteurs militaires sont testées sur l'ISS, comme par exemple les réacteurs à plasma (il s'agit là d'une expérience très récente).

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Cryoxav
    • 23. Cryoxav Le 06/11/2010
    Totalement d'accord avec Sylvain, succin mais efficace, sauf sur un point elle ne possède pas de réacteur(au sens moteur de fusée), mais des stabilisateurs engendrant des corrections d'altitude effectuées par les navettes, et enfin il est envisagé dans un futur proche de l'utiliser comme station intermédiaire de ravitaillement, et de constructions dans les missions humaines probables de la Lune et Mars.
  • Sylvain
    • 24. Sylvain Le 11/06/2010
    C'est une bonne présentation que tu nous proposes sur ce laboratoire spatial international.
    Le lien rajouté apporte un plus à cet article, bien vu.
    Continue à soigner ton travail et garde cet état d'esprit, à bientôt!

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Bienvenue sur Astropleiades!