système solaire

  • Tout est fini pour Ison... ou presque!

    (Article mis à jour) Le 28 Novembre, alors qu'elle se trouvait à moins d'une heure du périhélie, Ison semblait terminer sa course tout près du Soleil. En effet, la comète s'était quasiment désintégrée: son noyau avait disparu. D'après les images obtenues par les satellites SOHO et SDO, pas une seule trace ne subsistait. Pourtant, un évènement inattendu s'est produit: alors que tout le monde confirmait la disparition de la comète, Ison est réapparue! Cette boule d'eau gelée ne cesse de nous surprendre...

    Maintenant qu'Ison poursuit de nouveau sa route, il reste à savoir si elle offrira le spectacle tant attendu pour la fin de l'année. Elle aura tout de même donné aux astronomes l'occasion de réaliser un grand nombre de clichés et relevés. Par le biais d'études (dans le domaine de l'astrophysique, l'isohélie...), cette comète devrait nous en apprendre davantage sur son origine et sur les mystères que renferme "le monde des comètes". Avis aux observateurs: si Ison vient à disparaître "pour de bon", il reste également les comètes Encke et Lovejoy...! 


  • Quand ISON se fait attendre...

    Certains pensent qu'elle sera la comète du siècle, d'autres prévoient sa disparition lorsqu'elle passera près du Soleil... depuis sa découverte en 2012, la comète ISON (C/2012 S1) fait parler d'elle! Depuis quelques semaines déjà, les astronomes ont réévalué leurs prévisions: d'après les observations, cette boule d'eau gelée semble moins prometteuse qu'il n'y paraissait jusqu'alors. En effet, celle-ci est moins lumineuse que prévu, d'autant qu'il n'est pas certain qu'elle survive au moment du périhélie. En clair, le spectacle tant attendu reste hypothétique et rien ne peut être confirmé (hormis sa trajectoire)... néanmoins, la comète ISON reste digne d'intérêt: sa magnitude apparente est très abordable (elle s'élèvait à 10,8 le 3 Octobre) et les observations au télescope seront possibles d'un jour à l'autre. 

    Pour les astrophotographes, ISON est déjà accessible. Qu'elle soit la comète du siècle ou non, nombreux sont ceux qui lui tirent actuellement le portrait! 

    ISON le 5 Octobre, photographiée dans un télescope de 200mm (image Michael Jäger)


  • Une nouvelle lune pour Neptune!

    C'est officiel: Neptune possède non-pas 13 mais 14 lunes! Le quatorzième satellite de la planète a été découvert par l'astronome Mark Showalter grâce à une série de photos réalisées par le télescope Hubble entre 2004 et 2009. En les empilant, Mark a détecté "un petit spot blanc"... Cette lune est provisoirement dénommée S/2004 N1. Celle-ci a un diamètre d'environ 20 km et se trouve en orbite à 100 000 km de Neptune. 

    Selon les astronomes, S/2004 N1 est un million de fois moins lumineuse que les plus petites étoiles visibles dans le ciel. En outre, si un tel satellite n'a été repéré que "maintenant", on pourrait alors imaginer que d'autres lunes attendent d'être découvertes autour de la planète... 

    Neptune avec son 14ième satellite, ici entouré en blanc (image ESA et NASA)


  • Passage de l'astéroïde du 31 Mai: pas d'impact!

    Heureusement pour nous, l'astéroïde 1998 QE2 n'a fait que passer! Ce gros rocher mesure près de 2,7 km de diamètre et possède une lune. Le 31 Mai, le passage de cet astéroïde à 5,8 millions de km de la Terre a donc été l'occasion pour les observatoires professionnels de réaliser de nouvelles images radar. Par exemple, le radiotélescope Goldstone, basé en Californie, a été l'un des instruments mobilisés pour l'évènement. Dans la même lignée, le radiotélescope Arecibo a participé aux opérations. 

    Maintenant que l'astéroïde 1998 QE2 est reparti, les astronomes attendent désormais l'arrivée d'un éventuel autre rocher, mais ceci n'est pas prévisible. Toujours est-il que si aucun astéroïde ne se montre d'ici l'été 2013, on pourra alors se tourner pleinement vers l'observation d'un tout autre objet: la comète Ison... 

    Images radar de l'astéroïde 1998 QE2 et sa lune (image Goldstone)


  • Le Soleil se déchaîne!

    Depuis le 13 Mai, le Soleil ne cesse d'étonner les astronomes! En effet, on compte déjà quatre éruptions de forte intensité en quelques jours seulement! Ces quatre éruptions, de classe X, proviennent essentiellement de la tache 1748 et ont chacune été suivies d'une éjection de masse coronale (CME). Alors que notre étoile semblait plutôt calme ces derniers temps, on assiste donc à un "rebondissement" pour le moins inattendu... 

    Les éruptions solaires sont classées en fonction de leur puissance: la classe A est la plus petite tandis que la classe X correspond au maximum. Mais rassurez-vous: ces quatre dernières éruptions n'ont aucunement menacé la Terre. Quant aux astronomes, ils peuvent actuellement observer de magnifiques taches solaires... à condition d'utiliser un filtre de protection! 

    Photo du Soleil le 15 Mai 2013 (image NASA)


  • Dans l'ombre du seigneur des anneaux...

    Depuis plusieurs années, la sonde Cassini photographie Saturne sous toutes ses coutures. En cette fin d'année 2012, la NASA a réalisé une mosaïque de 60 images pour visualier la planète "rétroéclairée" par le Soleil. Le côté obscur des anneaux a donc pu être révélé...  

    Alors qu'elle s'est mise en orbite autour de Saturne en 2004, la sonde Cassini est partie dans l'espace en 1997. Au moment de la prise de vue, la sonde se situait à   800 000 km de la planète. 

    Saturne vue en contre-jour (image NASA)


  • Suivez l'éclipse totale de Soleil en direct!

    Le 13 Novembre à partir de 20h44 (heure française), vous aurez la possibilité d'assister à une éclipse totale de Soleil. L'évènement n'est pas observable depuis la France. En revanche, l'éclipse est visible depuis l'Australie.

    La retransmission en direct aura lieu sur la page "Retransmissions" à partir de 19h30 (l'éclipse sera précédée d'un commentaire et d'une présentation du lieu d'observation). Pour accéder à la page, cliquez ici

    Eclipse totale de Soleil... (photo Ciel&Espace)


  • Suivez l'éclipse annulaire de Soleil en direct!

    Le 20 Mai à partir de 21h30 (heure française), vous aurez la possibilité d'assister à une éclipse annulaire de Soleil. L'évènement n'est pas observable depuis la France. Il ne se produira qu'une seule fois cette année, le prochain ayant lieu en Mai 2013.

    L'éclipse annulaire sera retransmise en direct ci-dessous: 

    Photo d'une éclipse solaire...


Bienvenue sur Astropleiades!