Questions fréquentes

Voici quelques questions souvent posées en astronomie:


 

Comment sait-on qu'il y a 234 milliards d'étoiles dans notre galaxie?

Tout d'abord, il est impossible de compter les étoiles, notamment parce qu'une grande partie de la voie lactée est cachée par une grande quantité de poussières logées dans la galaxie. La meilleure façon de connaître le nombre d'étoiles consiste donc à étudier d'autres galaxies semblables à la notre et vues de face (là où les poussières gênent le moins). Leur luminosité totale donne une assez bonne indication du nombre d'étoiles qui les constitue, et on peut alors les comparer à notre Voie Lactée.



Pourquoi la lune a-t-elle une face cachée?

Vue depuis la Terre, la Lune offre toujours la même face visible, l'autre nous demeurant "cachée". En réalité, du fait de l'inclinaison de l'axe de rotation de la Lune sur son orbite, l'astre sélène dévoile environ 60% de sa surface, les 40% restants n'ayant été observés que dans les années 1960 par des sondes automatiques. Cette particularité tient au fait que la révolution de la Lune autour de la Terre est parfaitement synchronisée avec sa rotation sur elle-même. Cette configuration résulte des forces gravitationnelles exercées sur elle par la Terre, qui ont peu à peu ralenti sa période de rotation. Cette configuration est courante dans notre système solaire. On peut notamment citer les deux satellites de Mars (Phobos et Deimos) et la plupart des satellites proches des planètes géantes (Io, Europe, Ganymède,...) .



Combien de temps pourrait-on vivre en autonomie sur Mars?

Avant d'envisager un séjour avec un équipage sur Mars, il faudra acheminer l'infrastructure: modules d'habitation et de travail, moyens de transport sur place, sources d'énergie et vivres. Si une telle mission peut être organisée, la durée du séjour sera surtout déterminée par les orbites de la Terre et de Mars. En effet, la configuration favorable pour effectuer un voyage à l'économie c'est lorsque la trajectoire entre le Terre et Mars nécessite une énergie minimale, ce qu'on appelle les transferts de Hohmann. La "fenêtre de tir favorable" se renouvelle tous les deux ans et deux mois environ. Cette contrainte s'applique à l'aller et au retour. Compte tenu de la durée du voyage aller, avec une propulsion chimique classique, soit 7 ou 11 mois suivant le type de trajectoire, le séjour type sur Mars durera autour d'une année pour profiter de la fenêtre favorable de retour.



 

Si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à m'écrire dans la rubrique "Contact".

 


Commentaires

  • Laurent
    • 1. Laurent Le 18/01/2015
    Super

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Bienvenue sur Astropleiades!