satellite

  • Passage de l'astéroïde du 31 Mai: pas d'impact!

    Heureusement pour nous, l'astéroïde 1998 QE2 n'a fait que passer! Ce gros rocher mesure près de 2,7 km de diamètre et possède une lune. Le 31 Mai, le passage de cet astéroïde à 5,8 millions de km de la Terre a donc été l'occasion pour les observatoires professionnels de réaliser de nouvelles images radar. Par exemple, le radiotélescope Goldstone, basé en Californie, a été l'un des instruments mobilisés pour l'évènement. Dans la même lignée, le radiotélescope Arecibo a participé aux opérations. 

    Maintenant que l'astéroïde 1998 QE2 est reparti, les astronomes attendent désormais l'arrivée d'un éventuel autre rocher, mais ceci n'est pas prévisible. Toujours est-il que si aucun astéroïde ne se montre d'ici l'été 2013, on pourra alors se tourner pleinement vers l'observation d'un tout autre objet: la comète Ison... 

    Images radar de l'astéroïde 1998 QE2 et sa lune (image Goldstone)


  • Un satellite heurté par un débris spatial!

    Après la Lune, c'est au tour du satellite NEE-01 PEGASO d'être heurté par un objet spatial! Cette fois-ci, le 23 Mai, le satellite est entré en collision avec un débris, et plus particulièrement le réservoir d'un ancien lanceur russe. Alors que la mise en orbite de ce satellite avait eu lieu le 25 Avril dernier seulement, la possibilité de cet accident avait malheureusement été envisagée par l'agence spatiale d'Equateur peu de temps après. Toutefois, les dégâts sont relatifs: le satellite n'a pas été détruit, et même s'il ne fonctionnait déjà plus depuis plusieurs jours, il est toujours sur orbite. 

    NEE-01 PEGASO devrait être remplacé sous peu. En effet, un second satellite identique doit être lancé en Juillet prochain. 

    Satellite NEE-01 PEGASO (image BorisAirwolf)


  • Impact sur la Lune!

    Le 17 Mars dernier, une roche météoritique s'est écrasée à la surface... de la Lune! Effectivement, c'est une météorite d'environ 40kg pour 30cm d'envergure qui a provoqué un impact dans la région lunaire appelée la Mer des Pluies. Le bolide filait à une vitesse de 90 000km/h. Cet impact aurait apparement crée un cratère de 20 mètres de diamètre... 

    En réalité, de tels phénomènes ne sont pas si rares: depuis 2005, la NASA a recensé environ 300 explosions sur la Lune. L'impact du 17 Mars a d'ailleurs été détecté grâce au programme américain. Cependant, les traces qu'ils laissent au sol sont souvent inobservables. Ainsi, il faudrait un télescope d'au moins 8 mètres de diamètre pour tenter de distinguer le cratère crée le 17 Mars! 

    Zone de l'impact du 17 Mars (image Cidehom.com)


  • Envisat est désormais hors d'usage...

    Cela fait maintenant un mois que le satellite français Envisat ne répond plus. Le contact a été brusquement perdu le 8 Avril, soit quelques semaines après l'anniversaire de ses dix ans. L'agence spatiale européeenne a tenté de trouver les éventuels problèmes, mais aucune piste ne peut être vérifiée ni approuvée. En bref, Envisat est inopérationnel et ne peut plus être remis en service. Cependant, une équipe d'ingénieurs va poursuivre les recherches et essayer de rétablir le contact pendant environ deux mois. Même si les chances de réussir sont très faibles, cela constitue encore un petit espoir. 

    Le satellite Envisat avait pour fonction d'étudier les mers, l'atmosphère, mais aussi les calottes polaires. De nombreux travaux ont pu être réalisés grâce aux données recueillies depuis sa mise en orbite. 

    Photo du satellite Envisat (cliché réalisé par le satellite Pléiades)


Bienvenue sur Astropleiades!