Qu'est-ce que l'Univers?

L'origine de l'Univers est un sujet d’étude central de la cosmologie. Parmi les nombreuses théories scientifiques qui tentent d’expliquer l’origine de l’Univers, la théorie du Big Bang est considérée comme la théorie officielle par la majorité des scientifiques. 

Représentation du monde selon le système de Ptolémée (image Google)

La théorie du big bang:

Actuellement, c’est principalement d’après la théorie du Big Bang que l’on caractérise les conditions de formation de l’Univers, ainsi que leurs transformations à partir de l’instant d'origine*. Edwin Hubble fait partie des premiers scientifiques à s'être aperçu, dans les années vingt, que les galaxies qui nous entourent s’éloignent de la nôtre, et ce d’autant plus vite qu'elles sont lointaines. Ces observations ont donné naissance à une hypothèse disant que toute la matière qui constitue les galaxies proviendrait en fait d'un même point initial. On notera au passage que l’expression "Big Bang" a été prononcée pour la première fois en 1951 pendant une émission radio par un astrophysicien opposé à cette hypothèse, Fred Hoyle, pour indiquer l’événement à la suite duquel aurait débuté l’expansion de l’Univers. 

Le modèle standard constitue aujourd’hui le point d’union entre la cosmologie et la physique des particules. L’effort principal des physiciens se concentre sur la définition d’un modèle de lois physiques dans lequel on puisse considérer un seul type de forces et un seul type de particules. D’après ce modèle, l’histoire de notre Univers aurait commencé il y a quelques milliards d’années (entre 8 et 25 milliards d’années selon les différentes estimations, mais on considère généralement que l’âge des étoiles les plus anciennes est d’environ 13,8 milliards d’années, notamment suite aux résultats obtenus par le télescope Planck). 

Quelle évolution l'Univers a-t-il connu?

L'Univers est apparu il y a 13,8 milliards d'années environ, lors du Big Bang: en 1x10-43 seconde (c'est-à-dire 0,000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 001 seconde!) tout l'espace, concentré dans un volume inférieur à celui d'un microbe, a explosé* sous l'effet de la pression. Puis, pendant 400 millions d'années, l'Univers a commencé à se refroidir. Durant cette période appelée "Age sombre", l'Univers n'était constitué que de matière et d'antimatière... jusqu'à ce que ces deux éléments entrent en "conflit"! 

Schéma de l'évolution de l'univers depuis le Big Bang (image WMAP)

La matière et l'antimatière se sont alors annihilées et depuis, pour des raisons encore inconnues, seule la matière est restée présente. L'Univers a donc continué à se développer sans antimatière. A partir de ce moment-là, la matière s'est progressivement regroupée (on peut ici imaginer que l'Univers est comme une "soupe" dans laquelle on trouve des "grumeaux de matière"). 13,8 milliards d'années après, les "grumeaux" ont donné naissance aux galaxies. En dehors de ces dernières, la matière se fait extrêmement rare et l'on ne trouve presque rien... A ce jour, les scientifiques estiment que l'Univers est constitué à 85% de vide! 

D'où vient l'idée du Big Bang? Quelles preuves a-t-on du Big Bang? Le Big Bang est-il une théorie d'avenir?

- Article rédigé par l'Astronome Eclipse pour Astropleiades. -

 

Commentaires

  • Pierluc
    • 1. Pierluc Le 31/03/2016
    Tout le monde sait que la Terre est plate.
  • Deimos
    • 2. Deimos Le 02/12/2015
    En fait il est permis de douter de la fameuse théorie du Big-Bang si l'on veut bien concevoir que l'univers n'est pas en expansion permanente, mais en déplacement constant.
    L'univers doit être considéré non-pas comme un vide sidéral, mais comme une matière invisible dans laquelle se déplace tout ce qui est palpable et que nous appelons par opposition matière.
    Ainsi par comparaison la Terre possède des continents qui se déplacent très lentement. L'univers lui se déplace dans une boule sphérique dont la principale matière est le vide. Cette boule est tellement immense que nous ne sommes pas capables d'en voir la circonférence.
    C'est donc une course elliptique de la matière qui compose l'univers qui fait que nous croyons que l'univers est en expansion.
  • Riton58
    • 3. Riton58 Le 21/05/2015
    @ Remy,

    Je pense qu'il n'est pas utile de le savoir, car nous faisons partie, bien évidemment, d'un espace (je ne dis pas "corps", car trop réducteur) dimensionnel non défini, à l'intérieur duquel nous nous trouvons, à égale distance ?(pas sûr), entre l'infiniment grand et l'infiniment petit. Pas Besoin non plus, de "croire" en un Dieu (créature improbable), fruit de la seule imagination humaine, qui souhaite, ardemment, qu'il soit (ce dieu) à notre image (pêché d'égo ?). Tout au plus, si tel était le cas d'une création contrôlée, décidée à un instant T, devrions-nous penser à une intelligence immatérielle supérieure, située hors et non à l'intérieur de l'Univers (avec un grand "U")créé à l'origine, QUI... bien évidemment, comprend des milliards d'univers... Dont le nôtre qui s'appelle : la Voie lactée. Petite galaxie à comparer à d'autres, où naviguent : des milliards d'étoiles accompagnées de milliards d'autres planètes inconnues et où gravite en périphérie, bon gré malgré, notre système solaire avec ses 9 planètes connues, dont la minuscule, minuscule, nano minuscule planète Terre (à l'échelle de l'Univers d'origine...qui lui n'était pas plus gros qu'un microbe. Encore là, une vue de l'Esprit).
    D'ailleurs cette intelligence supérieure, Est-elle vraiment supérieure ? Car l'on peut penser (raisonnablement) que par un geste certes contrôlé, mais idiot : "l'explosion", l'a désintégrée elle aussi. Ventilée, éparpillée, dans la "soupe" originelle...Elle n'existerait donc plus. Du coup pas la peine de croire et d'implorer un Dieu qui n'existe pas. CQFD. Ouf ! ... enfin Zen, religieusement parlant. Plus de "boucheries" au nom de Dieu... des différents Dieux.
  • Remy
    • 4. Remy Le 02/08/2013
    Intéressant tout cela! Si l'on prend l'inverse de l'infiniment grand, dans l'infiniment petit, après l'atome qu'y a-t-il? Ces atomes sont en nous et dans toutes matières, minérales, végétales ou animales, alors pourquoi ne ferions-nous pas, nous même, partie d'un corps infiniment grand? Je mourrai sans le savoir, ceci dit, cela ne m'empêche pas d'élever mes enfants.
  • Raymond Siag
    La théorie du Big Bang est une hypothèse impossible à vérifier scientifiquement, puisque personne n'existait pour l'observer. Pouvons-nous la contester? Non! Pour les mêmes raisons. Elle est basée sur des observations et des interprétations.
    Serons-nous un jour capables de confirmer sa véracité?
    Évidement NON!
    L'objectif de toute science est de découvrir tout ce qui est inconnu, d'inventer tout ce qui est inexistant, d'analyser, de comprendre, et interpréter des vérités et les diffuser.
    Indépendamment de la question du Big Bang, il nous faut des hypothèses pour faire avancer, développer et progresser nos connaissances.
  • Jacquet Christian
    1er février 2013
    Ce que je trouve étonnant dans ce débat contradictoire, c'est qu'ils ont, en définitive, tous les deux raison! Merci de m'avoir éclairé sur ce fameux "éclair" qu'est le Big Bang ou... pas! C _JACQUET
  • L'Astronome Eclipse
    Bonjour Mr Néb,

    Une mise au point s'impose: selon la théorie, "l'espace concentré" s'est bel-et-bien comporté comme une explosion même si ce n'en est pas une. On distinguera donc sa nature et son apparence.

    Astro-amicalement,
    L'Astronome Eclipse (fondateur du site Astropleiades)
  • Mr Néb
    Bonjour,
    Je lis ceci:
    tout l'espace, concentré dans un volume inférieur à celui d'un microbe, a explosé sous l'effet de la pression.

    Le Big Bang n'est pas une explosion.

    Bonne lecture et bon courage pour le site !
  • Chrimélia
    • 9. Chrimélia Le 20/02/2012
    La naissance de l'Univers que l'on connaît a eu une croissance jusqu'à maintenant, indéfinie. Il est très peu probable qu'il soit infini... Et évidemment, la seule raison qu'on la pense ainsi (infinie) est que nous avons une perception d'un point de vue humain et que l'Univers semble immensément grand.
    Une question qui me traquasse est: Qu'est-il donc ?
  • replica watches
    • 10. replica watches Le 16/02/2012
    Thank you for sharing contents of the article very well.
  • logan
    • 11. logan Le 15/02/2012
    Wow,your post is really very good and I appreciate it.
  • Chrimélia
    • 12. Chrimélia Le 12/02/2012
    JVT, je dois avouer que je suis beaucoup plus interessé par votre commentaire de surface que ces théories ajustées pour notre simple compréhension.
    Après tout ce temps à bien y réfléchir j'en suis venu à une conclusion. Il est vrai que notre perception des choses pourrait être flouée par ces limites; je pense que notre Univers (car il y en a probablement plus que d'humains sur Terre) n'est surtout pas ce que tout le monde veut bien croire.
    J'imagine, étant donné notre état microscopique comparativement à lui, que lui-même existe dans un autre univers et ainsi de suite. Comme des poupées russes, excepté que ... nous ne pourrons probablement jamais les compter.

  • Jean Vladimir Térémetz
    • 13. Jean Vladimir Térémetz Le 06/11/2011
    Bonjour

    Ne soupçonnant pas sa simplicité de base, trompés par l’effarante complexité de surface de l’univers, nous nous sommes laissés aller à nous réfugier en ces bénéfiques mathématiques, qui déjà nous permettaient de le contrer, de le circonvenir et de le manipuler le moins péniblement possible, pensant grâce à eux, pouvoir le démasquer.
    Malheureusement, ces séduisants outils, qui nous ont trop bien accueillis, nous ont finalement enfermés en abstractions mathématiques, “relativistes” et “quantiques”, qui nous ont laissés complètement aveugles quant au réel et au concret du physique de l’univers.

    Bien cordialement Jean Vladimir Térémetz

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Bienvenue sur Astropleiades!