La navette X37-B

Depuis que la carrière des navettes spatiales américaines s'est arrêtée en 2010, d'autres véhicules ont été mis au point. Il y a d'abord des cargos automatiques comme l'ATV ou le HTV, puis les capsules comme Orion ou Dragon, et enfin... de nouvelles navettes spatiales! Cependant, ces dernières ne sont pas habitables. La plus connue d'entre elles se nomme le X37-B. Pour le moment, à l'image de cette dernière, elles sont entièrement robotisées, et aucun astronautes ne peut y entrer. 

Pendant que la NASA développe ses propres projets en partenariat avec des entreprises privées, l'USAF, elle, a donc élaborré son nouveau véhicule. Comme indiqué précédemment, le X37-B est une petite navette spatiale qui est notamment capable de voler en orbite pendant plus d'un an. En effet, peu après la fin de l'ère des "premières navettes", l'USAF a fabriqué un prototype du X37-B. Celui-ci a été envoyé dans l'espace grâce à une fusée Delta-4, en toute discrétion. Ainsi, pendant plusieurs mois, le vaisseau a évolué en orbite sans se faire repérer. 

Un programme datant du siècle dernier...

En réalité, le projet du X37-B est devenu confidentiel en 2010, mais il existait déjà depuis 1999! A cette époque, c'est l'entreprise Boeing qui l'avait mis au point à la demande de la NASA. L'objectif était (et est toujours!) de tester de nouvelles technologies dans l'espace. Pour des raisons essentiellement économiques, la conception du vaisseau a ensuite été confiée à la DARPA en 2004, puis à l'USAF en 2006. Aujourd'hui, le projet de ce petit vaisseau est connu du grand public, mais initialement, le X37-B aurait dû rester secret. 

Le X37-B (image Montefusco)

Une trajectoire inhabituelle...

Il faut savoir que depuis la Terre, de nombreux observateurs et astronomes scrutent le ciel pour observer les satellites artificiels et d'éventuelles rentrées atmosphériques. De ce fait, chaque objet connu est répertorié puis cartographié. C'est d'ailleurs cette organisation qui a permis de découvrir le X37-B, situé à une altitude approximative de 450 km. En effet, plusieurs astronomes ont détecté un objet artificiel "inhabituel" qui ne correspondait à aucun satellite ni aucune sonde connu(e). Dès lors, de plus en plus de personnes ont réalisé un suivi régulier de l'objet inconnu. Face à une telle situation, et au regard des interrogations toujours plus nombreuses venant des observateurs, l'USAF a donc dévoilé quelques lignes du projet au public. Le secret du X37-B est alors sorti de l'ombre... pour quelques jours seulement! 

Peu après l'annonce officielle, la navette a changé de trajectoire dans le but de se faire à nouveau discrète, en vain: chaque modification du plan de vol a été décelée par les observateurs civils. Dès lors, l'agence américaine, ne pouvant pas mieux "cacher" son véhicule, a présenté les grandes lignes de son projet. Depuis, le X37-B enchaîne les missions... à découvert. 

Une navette non-habitée?

Contrairement aux idées reçues, le X37-B n'a pas encore la capacité d'accueillir un équipage. Actuellement, cette navette, longue de 8,38 mètres et large de 4,57 mètres, est entièrement automatisée. Les scientifiques de l'USAF (qui, rappelons-le, est une agence militaire et non-pas astronomique) ont mis au point cette "mini-navette" afin de tester du matériel et de nouvelles technologies logés dans la soute. Tout est donc piloté à distance. Par ailleurs, les missions du X37-B sont optimisées pour de longues durées. Ainsi, lorsqu'elle est rentrée sur Terre en Juin 2012, la navette venait d'accomplir (avec succès) deux missions d'une durée respective de 220 et 470 jours! (une troisième mission a débuté en Décembre 2012)

Pour le moment, de telles opérations ne semblent pas nécessiter de contribution humaine directe à l'intérieur du vaisseau. Mais selon l'USAF, il n'est pas impossible qu'à l'avenir, une version habitable du X37-B soit mise au point. Par conséquent, il est trop tôt pour dire si l'USAF donnera un véritable successeur aux premières navettes spatiales. Toujours est-il que cette possibilité n'est pas exclue. 

Le X37-B sous sa coiffe (image USAF)

Finalement, le X37-B garde encore une partie de mystère. Cette navette, au départ orientée vers la conquête spatiale, a été réemployée à des fins en partie militaires. Quelque soit son véritable but, les progrès techniques dont le X37-B fait l'objet contribueront, indirectement ou non, au développement du domaine de l'exploration spatiale. Il s'agit donc d'une affaire à suivre... 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Bienvenue sur Astropleiades!